ECCHO 2030, un projet d'avenir pour le territoire Haute-Maurienne Vanoise

La démarche ECCHO 2030, initiée en décembre 2020, a pour but de faire émerger et de mettre en place un projet de territoire pour la Haute Maurienne Vanoise, dans la décennie à venir.
Le 15 juin 2022, un séminaire se tenant à "L'Albaron" à Bessans, réunissait plus de trente élus communaux et intercommunaux du territoire Haute Maurienne Vanoise, l’occasion de faire un point sur la démarche.

Ci-dessus le logo de la démarche ECCHO 2030, créé en janvier 2021

Les constats

Depuis son lancement, ECCHO 2030 a déjà permis de quantifier les constats suivants concernant le territoire Haute Maurienne Vanoise :

==> L’activité de la Haute Maurienne Vanoise est essentiellement touristique (87% des revenus captés par le territoire, en provenance de l’extérieur), donc dépendance très forte au tourisme.
+ : activité forte, création d’emplois, chômage faible = économie boostée.
- : déséquilibre de l’activité économique, précarité, forte consommation de ressources, pression environnementale.
==> Le potentiel de captation de richesse est immense grâce au tourisme (6 fois plus important que la moyenne nationale).
==> Les activités autres que le tourisme sont déficitaires (tendance à la baisse depuis 50 ans).
==> L’éloignement du territoire et la faiblesse des liens avec l’Italie font qu’il y a peu de personnes qui travaillent à l’extérieur et vivent (donc dépensent) en Haute Maurienne Vanoise.
==> Il y a une forte évasion de la consommation des habitants du territoire vers les territoires voisins (beaucoup de personnes travaillent sur le territoire et n’y résident pas, faible propension locale à consommer).
==> Le niveau de vie du territoire est moyennement élevé, il y a une forte précarité des emplois (33,2% contre 15% au niveau national), la pauvreté reste relativement importante (14,9% contre 12,7% au niveau régional), en clair :  moins de pauvres, mais les pauvres sont plus pauvres qu'ailleurs.
==> L’impact de la crise sanitaire a été plus fort que sur des territoires similaires.
==> Le territoire fait face à une baisse de la population active.

 

Un cap

Face à ces constats, un cap doit être fixé afin d’orienter les politiques et les actions à l’échelle de la Haute Maurienne Vanoise (= un projet pour le territoire de Haute-Maurienne Vanoise). Cela est d’autant plus essentiel dans un contexte complexe (crise sanitaire, crise internationale, pénuries de matières premières, flambée des prix, enjeux écologiques/environnementaux…), avec une raréfaction des ressources.

 

Des enjeux

Quant aux enjeux, ils sont les suivants :
==> Pérenniser l’activité touristique en préservant notre territoire d’exception, dans un contexte de crise durable (énergétique, sociale, écologique, sanitaire).
-Conserver une attractivité touristique forte et maximiser les retombées économiques locales du tourisme.
-Améliorer la qualité des séjours des visiteurs et optimiser l’expérience client.
-Diversifier les activités sur l’année et préparer l’évolution des pratiques touristiques, tout en maintenant et soutenant l’activité ski.
-Limiter l’impact environnemental des infrastructures et des activités touristiques.

==> Stimuler les autres secteurs d’activités en créant des ponts avec le secteur touristique.
-Pérenniser et développer les activités et filières productives (industries, services, agriculture, forêt...)
-Profiter des atouts pour attirer des compétences et développer de nouveaux projets : cadre de vie, loisirs, agriculture, hydroélectricité…
-Saisir des opportunités : énergies renouvelables (dont hydrogène), rénovation énergétique, télétravail, filière bois…

==> Favoriser l’installation, l’intégration et le maintien en Haute Maurienne Vanoise.
-Agir pour les questions de logements et de mobilités et plus globalement pour les services aux habitants tout au long de l’année (garde d’enfants, culture, vie associative...).
-Soutenir la création et le développement d’activités économiques.
-Veiller au cadre de vie et notamment à la prise en compte des questions environnementales.

==> Développer la consommation locale (résidents permanents, résidents secondaires et vacanciers).
-Pérenniser l’offre commerciale (lutter contre la vacance, favoriser la diversification, inciter à consommer local).
-Agir en faveur des circuits courts (alimentaires et non alimentaires) et des échanges économiques locaux (mutualisation).
-Conforter l’activité commerciale des bourgs-centre.

==> Œuvrer pour la coopération au sein du territoire et avec les territoires voisins.
-Renforcer les liens entre les communes et la coopération entre acteurs économiques locaux.
-Développer les liens avec les territoires voisins (Italie, Maurienne…).
-Profiter localement des opportunités nationales et régionales (Lyon-Turin, Plan de relance…).

 

Découvrez la restitution
du séminaire du 15 juin 2022,
cliquez sur l'image

Et retrouvez ici tous
les articles de presse
publiés sur ECCHO 2030